FONDS D'ARCHIVES DE L'ACADÉMIE CANADIENNE-FRANÇAISE ( 188P )


1912-1981. - 0,60 m de documents textuels. - 8 documents photographiques.

HISTOIRE ADMINISTRATIVE OU NOTICE BIOGRAPHIQUE

L'Académie canadienne-française est fondée en 1944 par un groupe d'écrivains québécois dirigés par Victor Barbeau, dans le but de servir et défendre la langue française et la culture canadienne-française, et dont la devise est «Feu qui dure». L'organisation compte alors vingt-quatre membres désignés comme Académiciens, élus par vote secret et à la majorité absolue des voix. Victor Barbeau occupe le siège de président-fondateur de 1944 à 1972.

L'Académie décerne annuellement un prix de littérature, accompagné d'une médaille, à un auteur de langue française pour l'ensemble de son oeuvre. Germaine Guèvremont, 1945, Gabrielle Roy, 1956 et Paul Morin, 1961 ont notamment reçu ce prix. L’Académie a aussi le mandat d’effectuer la publication d'ouvrages écrits en langue française, la distribution de bourses d'études destinées aux étudiants ainsi qu'aux jeunes écrivains et des remises de prix pour le maintien des traditions et des vertus canadiennes-françaises. De plus, elle recueille des dons sous forme d'argent et de livres afin notamment de créer une bibliothèque répertoriant de nombreuses œuvres littéraires en français.

En 1992, l'Académie canadienne-française prend le nom d'Académie des lettres du Québec. En 2004, elle compte 36 membres.

N.B. : le texte précédent a été rédigé à partir des documents contenus dans le fonds d’archives en notre possession et ne constitue pas une histoire administrative complète de l’organisme créateur du fonds.

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES

Legault, Marthe, «Académie des lettres du Québec», L'Encyclopédie canadienne, Fondation Historica du Canada, 2004.

PORTÉE ET CONTENU

Le fonds de l'Académie canadienne-française retrace la création, les activités et le développement de cette institution montréalaise qui assure la promotion et la protection de la langue française au Canada.

Le fonds se compose de documents de gestion et d'exploitation, de coupures de presse, de procès-verbaux, d'imprimés et de documents photographiques.

Le fonds comprend les séries suivantes :

188P-1 : ADMINISTRATION (1912-1976);
188P-3 : FINANCES (1945-1976);
188P-4 : BIENS MOBILIERS OU IMMOBILIERS (1945-1976);
188P-5 : CLIENTÈLES, MEMBRES, PARTICIPANTS ([1944]-1980);
188P-6 : ACTIVITÉS, RÉALISATIONS (1948-1981);
188P-7 : COMMUNICATIONS (1924-1977).

Parmi les séries précédentes, notons les trois plus importantes, soit la série Administration , la série Activités, réalisations et la série Communications. Ces séries témoignent de la création, de l’organisation, des prises de décisions et des lauréats de l’Académie de même que de l’élaboration de mémoires et de publications.

HISTORIQUE DE LA CONSERVATION

Le fonds de l'Académie canadienne-française a été acquis en mai 2003 à la suite d'un versement de documents du Service des bibliothèques de l'Université du Québec à Montréal.

SOURCE DU TITRE COMPOSÉ PROPRE

Titre basé sur le créateur du fonds.

LANGUE DES DOCUMENTS

La plupart des documents sont en français, sauf quelques pièces en anglais et en grec.

ORIGINAUX ET REPRODUCTIONS

Les documents traités sont des originaux.

RESTRICTIONS À LA CONSULTATION, À L’UTILISATION, À LA REPRODUCTION ET À LA PUBLICATION

Le Service des archives et de gestion des documents se réserve le droit de limiter l'accès à certains documents contenant des renseignements personnels ainsi qu’aux documents fragiles ou endommagés.

La reproduction, la publication et l'utilisation des archives de l'UQAM sont assujetties aux directives inscrites dans le Guide du chercheur du Service des archives et de gestion des documents.

INSTRUMENT DE RECHERCHE

Répertoire du fonds d'archives de l'Académie canadienne-française.

DOCUMENTS CONNEXES

Pour obtenir des informations complémentaires, il est suggéré de consulter également le fonds de l'Académie canadienne-française, conservé aux Archives nationales du Québec à Montréal, le fonds Victor-Barbeau, conservé à la Bibliothèque nationale du Québec et le fonds Victor-Morin conservé à l’Université de Montréal.

PROVENANCE

Académie canadienne-française.

Dernière mise à jour : février 2008